Les compétences émotionnelles (ou intelligence émotionnelle) désignent :

« La capacité – mise en pratique – à identifier, à comprendre, à exprimer, à gérer et à utiliser ses émotions et celles d’autrui »

Équipe du Dr Moïra Mikolajczak, Jordi Quoidbach, Ilios Kotsou, Delphine Nélis, Les compétences émotionnelles, Dunod, 2014

 

L’OMS les classe de la manière suivante :

Régulation émotionnelle : colère – anxiété – coping (s’ajuster face aux situations difficiles, ou «ensemble des efforts cognitifs et comportementaux destinés à maîtriser, réduire ou tolérer les exigences internes ou externes qui menacent ou dépassent les ressources d’un individu », selon Lazarus et Folkman)
Gestion du stress : gestion du temps – pensée positive – relaxation
Confiance en soi – estime de soi

Des compétences émotionnelles développées permettent de réguler ses émotions, de se libérer de leur emprise sans toutefois les nier, mais en apprenant à comprendre le message qu’elles délivrent, et être ainsi en mesure de faire de meilleurs choix. Comprendre son propre fonctionnement émotionnel permet également de mieux comprendre celui des autres, d’être plus à l’écoute et plus apaisé face aux réactions des autres.